COURSES HORS STADE / LES LIEUES FOREZIENNES

Record battu

publié le 12.11.2009  

Le départ des 10km, une course populaire où se mêlent licenciés et simples amateurs / Jean-Louis Dubois

zoom

2128 au départ. Qui dit mieux ?


Bien sûr, il y a la météo, particulièrement clémente hier : un 11 novembre sous le soleil, du rarement vu. Et puis, il y a le parcours réputé facile, mais ceux qui ont couru n'étaient pas toujours d'accord. Il y a aussi la date, le 11 novembre, inamovible comme un repère dans la saison : on vient la clore à Bonson avant d'hiberner ou peut-être pour pointer les bénéfices d'un dur entraînement automnal. Il y a aussi une position géographique propice, et également le bouche à oreille ; sans doute un peu tout cela mais aussi - surtout ? - cette vague de la course plaisir, de l'entretien de soi sur laquelle ils sont de plus en plus nombreux à venir surfer.

Bien sûr, devant, il y a les « pros », ceux qui viennent faire le show, souvent parce que Bonson leur permet de s'étalonner avant des échéances plus conséquentes; c'est le cas des Talaouanou, vainqueur sans coup férir des 5 Lieues (20.1 km), Debièvre, Juge, Noailly ou encore Legat, monsieur et madame, laquelle s'offre la victoire sur le 10. Mais étonnante était par exemple cette arrivée des 3 Lieues, un gros 10 km, où dans la seconde partie du classement ces dames semblaient très largement majoritaires. Une gageure quand on sait le déficit de l'effectif du sport au féminin, toutes disciplines confondues.

Ces Lieues-là sont donc bien une course populaire, qui attire tous les pratiquants du hors stade, le haut niveau d'un côté - et les podiums sont là pour le prouver - le gros des troupes des clubs spécialisés ou non, et les coureurs anonymes, quelques habitués certes, mais aussi nombre de débutants : ainsi a-t-on croisé un ancien spécialiste de la rubrique hors stade, passé de l'autre côté du stylo. Julien Berne venait de couvrir? au sens propre, sa première course. Et pour le coup, semblait plutôt en bon état !

Ph. Décot

Quelques réactions

Frèd Debièvre, vainqueur des 3 lieues : « Ca fait des années que je viens, pour une fois que je gagne, je vais la savourer celle-ci.

Je suis parti d'entrée de jeu, après, j'ai géré la fin de course. »

Alexandra Rousset, seconde derrière F. Legat : « Je reviens tranquille, je crois que j'en avais un peu trop fait cet été. Ici, pour moi, c'était un bon entraînement. »

Diego, non-voyant, a fait la course avec son épouse pour guide: « Je suis venu ici en préparation du marathon de la Rochelle. La difficulté est de trouver des guides, d'un niveau supérieur au mien et capables de me donner les consignes sur les obstacles, les dangers. »

Diego est licencié à Mably.

Christine, pour qui la place importe peu et qui est là « Pour l'envie de s'entretenir, l'ambiance, et se sentir bien. Et sur cette course, parce qu'elle un peu mythique, qu'elle a la portée de tous.»

Monique et Marie-Noëlle : « Pour nous c'est un plaisir de courir, une détente, de tenir la forme. »

Karim Talaouanou, vainqueur des 5 lieues : « Satisfait, oui. Je reviens sur les bases de mes meilleurs chronos après 3 ans un peu difficiles. Je me suis stabilisé et pour moi qui marche beaucoup à l'affectif, c'est particulièrement important. »

Retour à l'accueil